Au cœur des abstractions

Le musée de Tessé a présenté l'exposition "Au cœur des abstractions, Marie Raymond et ses amis" du 19 mai au 19 septembre 2021. Hommage à une figure injustement oubliée de l'art de l'après-guerre.

Événement

En tant que peintre, critique d'art et soutien de nombreux artistes, Marie Raymond apparaît aujourd'hui comme une figure incontournable de la scène artistique de l'après-guerre. Pour la première fois, une exposition revient sur les multiples facettes de sa vie et de son œuvre. 

En réunissant autour de Marie Raymond les œuvres de 30 artistes, Au cœur des abstractions, Marie Raymond et ses amis retrace l'évolution de l'art abstrait à Paris entre 1945 et 1960 et témoigne du rôle essentiel qu'ont joué les artistes femmes dans cette page décisive de l'histoire de l'art du XXe siècle.

Rôle

Dès 1945, Marie Raymond est l'une des représentantes de la nouvelle peinture abstraite. Elle expose aux côtés d'autres grands noms.

  • Pierre Soulages,
  • Hans Hartung,
  • Serge Poliakoff.

Marie Raymond est également l'organisatrice de soirées hebdomadaires qui sont passées à la postérité, comme les Lundis de Marie Raymond. Dans son appartement-atelier se croisent ainsi deux générations d'artistes, les représentants de l'abstraction des années 1950 et ceux de la jeune génération auxquels elle apporte son soutien.

Parmi cette jeune génération, on trouve son fils Yves Klein et ses amis qui remettent en cause les principes de l'art abstrait et fondent, en 1960, le groupe des Nouveaux Réalistes.

Biographie

Marie Raymond naît le 4 mai 1908, dans les Alpes-Maritimes.

Vie privée

Issue d'une famille aisée, elle s'initie à la peinture dans l'atelier du peintre Alexandre Stoppelaëre, à Cagnes-sur-Mer.

En 1925, elle rencontre Fred Klein, peintre néerlandais avec lequel elle se marie l'année d'après. Le couple s'installe à Paris où elle donne naissance à son fils unique, Yves Klein.

En 1939, la guerre contraint la famille Klein à s'installer dans le sud de la France. Marie Raymond s'y lie d'amitié avec Nicolas de Staël.

Vie artistique

En 1945, elle participe à sa première exposition au Salon des Surindépendants.

De 1946 à 1954, elle reçoit chaque semaine rue d'Assas les représentants de l'avant-garde artistique et littéraire.

Parallèlement à son activité de peintre, elle publie dans la revue néerlandaise Kroniek van kunst en kultuur, Chroniques de l'art et de la culture, des articles sur les expositions dans les galeries parisiennes.

Marie Raymond s'éteint à Paris en novembre 1988.

Dates phare

  • Prix Kandinsky, en 1949,
  • premier prix international Marzotto, en 1960,
  • exposition au château-musée de Cagnes-sur-Mer sur son œuvre et celle de son fils, en 1972,
  • exposition à la galerie Pascal de Sarthe, à San Francisco, en 1988.

Œuvre

Printemps est l'unique peinture de Marie Raymond conservée dans un musée français. Elle a été offerte en 1969 au musée d'Arts de Nantes par le collectionneur Gilles Fardel, ami de Marie Raymond et fervent défenseur de l'abstraction d'après-guerre.

Cette œuvre est caractéristique de la période des années 1950 durant laquelle Marie Raymond organise l'espace de la toile à partir de masses colorées. Elle ne recourt plus au dessin et à la ligne, c'est par la couleur elle-même qu'elle compose le tableau.

Le Mans + proche

Trouver une association

Le Mans + d'informations

Pour en savoir plus sur ce thème

Musée de Tessé

Appeler
02 43 47 38 51
Écrire
CS 40010
72039 Le Mans Cedex 9
Venir
2, avenue de Paderborn, au Mans
du mardi au dimanche, de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 18 h
Élu(e) délégué(e)
Haut de page