Plus de 1,3 milliard d’euros pour un territoire durable

Le Plan stratégique d’investissements regroupe l’ensemble des projets qui vont façonner un territoire solidaire et durable à l’horizon 2030.

© AIR2D3

Stéphane Le Foll a présenté, jeudi 19 mai en Conseil communautaire, le tout premier Plan stratégique d’investissements (PSI) du territoire. « Pour la première fois, sont rassemblés, au sein d’un document unique, les projets structurants portés par Le Mans Métropole, ses communes membres et leurs partenaires dans une approche prospective à l’horizon 2030 », a souligné le président de la communauté urbaine.

« Ce plan est également sans précédent par son montant : c’est plus de 1,3 milliard d’euros d’investissements qui seront déployés pour améliorer le cadre de vie et préparer l’avenir. Ces investissements portés à un niveau historique vont accélérer la modernisation de notre territoire et offrir de nouveaux services aux habitants », a précisé le maire du Mans.

Au total, ce sont près de 130 projets dans les domaines des mobilités (Chronolignes, allongement des rames et quais du tramway, Chronovélo etc.), de l’économie circulaire et du développement des énergies (réseaux de chaleur, bus et bennes à ordures ménagères à hydrogène, plan solaire etc.), de l’attractivité économique et de l’enseignement supérieur (rénovations du PCC et du centre des expositions du Mans, Projet Etamat B etc.), de l’urbanisme et de l’habitat (projets des Halles, Anatole-France, Etamat A etc.), de l’attractivité culturelle (musées du Mans, salle de musiques actuelles etc.), de la solidarité et de la santé (création de quatre MSP etc.) ou encore du cadre de vie (éducation, espaces verts, eau etc.) qui vont être portés sur l’ensemble du territoire dans les huit prochaines années.

Ce PSI, appelé à être actualisé annuellement, constitue une feuille de route ambitieuse pour accélérer la transition écologique et solidaire avec une capacité annuelle d’investissements portée à 145 M€, en augmentation de 60% par rapport à la période 2013-2021 (89 millions d’euros/an). 

Vous pouvez consulter le dossier PSI ici.