Le Mans va faire du bruit

La deuxième édition de Le Mans Sonore propose une centaine de rendez-vous, du 22 au 30 janvier. Tendez bien l’oreille c'est inédit !

© Olivier Blin

Avez-vous déjà vu une onde sonore ? Sauriez-vous entrer en communication avec des cigales ? Comment se sortir une chanson de la tête ? Le Mans Sonore vous offre la possibilité de participer à des expériences innovantes autour du son à travers des créations artistiques et des expériences scientifiques.

Grâce à son excellence acoustique, la ville du Mans a développé cet événement unique au monde. Notamment avec le Laum, le Laboratoire d’acoustique de l’Université du Maine, dont les travaux industriels et scientifiques ont acquis, depuis 40 ans, une renommée internationale et l’école supérieure d’art et de design, l’Esad, qui propose une formation de Design sonore unique en France depuis 10 ans.

« La biennale est l’occasion de créer un réseau avec les anciens étudiants diplômés. Nous présenterons leurs productions et des ateliers à La Fabrique. La capitale du son a ainsi programmé des rendez-vous pour que cet événement fasse écho avec un rayonnement mondial », indique Christian Morin, directeur de l’Esad et président de l’association Le Mans Sonore.

Des innovations mondiales

« Cette année, des performances en live et des expériences immersives côtoieront les parcours d’expositions sonores : rencontres, ateliers et jeux se mêleront avec les conférences des chercheurs du laboratoire d’acoustique et les démonstrations des scientifiques », précise Stéphane Le Foll, maire du Mans. Parmi des rendez-vous attractifs, il sera possible de cartographier l’environnement sonore d’un lieu, décrypter le son des glaciers captés dans les crevasses et plonger au cœur d’une ruche !

Dix structures partenaires participent à l’événement avec la Ville : la scène nationale des Quinconces et l’Espal, la Smac, Superforma, l’Esad, I’Itemm, le Centre de transfert de technologie du Mans (CTTM), Le Mans Évènement et Le Mans Innovation.

Deux premières mondiales seront proposées lors du festival. Un concert inédit dans un fauteuil sonore immersif pour écouter l’artiste Apollo Noir et une immersion dans la chambre semi-anéchoïque, la plus grande d’Europe, du CTTM. Des invités d’honneur seront présents, notamment Marie-Odile Monchicourt, journaliste et animatrice scientifique pour l’ouverture de la biennale et l’artiste Thylacine, prodige de la musique électronique pour la soirée de clôture. La qualité du programme devrait laisser sans voix !

Le programme de la manifestation est à découvrir sur le site internet de la Biennale internationale du son.