Le cœur de ville poursuit sa mutation

Les opérations de requalification du centre-ville se poursuivent. À l'été 2022, la place de la Sirène aura été totalement redessinée.

Lancé en 2016 par la restructuration de la rue des Minimes, le programme de requalification du cœur de ville se poursuit activement dans le quartier Saint-Nicolas. La rue des Ponts-Neufs offrira son nouveau visage dans quelques semaines.

La phase suivante concernera les rues Marchande, Blondeau, des Jacobins et la place de la Sirène. L’aménagement a été pensé « pour faire beaucoup moins de place à la voiture et beaucoup plus aux piétons. L’idée étant de proposer des espaces conviviaux propices », résume Christophe Counil, adjoint au maire délégué à la Ville durable, à la Politique de l'urbanisme et aux Grands Projets.

Pour créer ces espaces conviviaux, propices à la déambulation, et mettre en valeur le cadre architectural du quartier Saint-Nicolas, le secteur bénéficiera d’un pavage en pierre naturelle et d’éclairages suspendus au-dessus des rues et colonnes avec spots à l’image de ceux des phases précédentes.

Des bancs filants composés de blocs en granit dessineront, avec les emmarchements, un espace exclusivement piétonnier. Des assises complémentaires (bancs et sièges en bois et métal colorés) agrémenteront les espaces de détente aménagés rue Blondeau.

Rue de la Barillerie, le dénivelé sera traité par la création de terrasses. Une opportunité pour les commerces du secteur d’élargir leurs surfaces d’occupation de l’espace public.

La fontaine de Claude Ribot sera remise en scène dans un miroir d’eau de 25m² et 5 cm de profondeur. Des brumisateurs permanents permettront d’apporter de la fraîcheur aux usagers des assises plus nombreuses que dans la configuration actuelle.

Onze arbres seront plantés et deux préservés. La place de la Sirène et la rue Blondeau accueilleront des plantations d’arbres. Des zones arbustives seront créées au pied de l’érable et le long de la façade du bas-relief de la Sirène. « Les commerçants seront également invités, s’ils le souhaitent, à végétaliser leurs pieds de vitrine », explique Rémy Batiot, vice-président communautaire délégué aux Mobilités, Déplacements et Aménagements urbains. Les façades des rues Marchande et des Jacobins seront également traitées avec des plantations de plantes grimpantes.

« Cette phase est la suite logique des études menées sur la redynamisation du centre-ville. Créer un véritable lieu de convivialité autour de la place de la Sirène est une chance pour les commerces », insiste Blandine Affagard, conseillère municipale déléguée au Développement et à l'Attractivité commerciale.

Si les travaux sur les réseaux ont d’ores et déjà commencé, les aménagements de surface sont programmés de février à août 2022.

Le coût de ce programme est estimé à 2, 847M€.