Le musée de Tessé

Restauré en 1990, le musée de Tessé présente des collections de beaux-arts (peintures, sculptures et objets d'art). Sa galerie égyptienne invite les visiteurs à se transporter dans le temps et l'espace, jusqu'en 1420 avant J.-C. dans l'Égypte des pharaons.

Sennefer,

détail du tombeau.

Galerie Egypte
© DR

"Je voudrais un avant-goût de ma visite..."


L'ensemble des Primitifs siennois et florentins forment un secteur majeur des collections avec les peintures du XVIIe siècle, en particulier françaises et italiennes caravagesques.

Les pièces maîtresses sont "Le sommeil d'Elie" et "La vanité" de Philippe de Champaigne, "La nature morte aux armures" de Willem Kalf, le secrétaire de Louis XV et les très originales peintures illustrant le "Roman comique" de Scarron.

Le musée compte aussi une galerie égyptienne.

C'est un véritable voyage dans le temps et dans l'espace qui est offert aux visiteurs. Imaginez… deux tombes égyptiennes reconstituées à l'identique. La quasi-totalité de la collection d'archéologie égyptienne des musées du Mans trouve sa place aux côtés de ces "demeures d'éternité", ainsi qu'un dépôt d'œuvres en provenance des musées du Louvre et de Laval.

Au total, 130 pièces s'offrent aux regards des visiteurs, parmi lesquelles quatre sarcophages, une barque funéraire et une stèle du Moyen-Empire.

Confectionnées par la fondation Kodak-Pathé, ces tombes de Sennefer et Nofretari sont le résultat d'un procédé très perfectionné. Une équipe d'archéologues dirigés par Christiane Desroches-Noblecourt, inspecteur général des musées de France, avait au préalable minutieusement photographié les tombes d'origine. Pour le tombeau de Nofretari, un tirage photographique grandeur nature est collé sur des plaques d'aluminium.

"Je voudrais des informations sur l'exposition temporaire..."


· Du 17 janvier au 11 octobre 2015 : Traits portraits.

Le portrait a connu au cours des siècles des formes multiples et satisfait à des fonctions variées, mais à toutes les époques, il a obéi à un dénominateur commun, le désir de mémoire et l'exaltation du souvenir.

Au XIXe siècle, le genre connaît une véritable inflation. Certains portraits intimistes révèlent un caractère et les tourments de l'âme, mais la plupart des représentations se présentent comme un miroir de la société. Tout en livrant une physionomie particulière, elles témoignent, à travers des formules codifiées qu'illustrent le choix de la pose, les accessoires ou les vêtements, du désir de la bourgeoisie avide d’affirmer sa réussite et son appartenance à un groupe social alors dominant et prospère. Avec l'invention et le développement de la photographie, le portrait se démocratise et se multiplie. Déchargé de sa fonction de ressemblance, désormais confiées aux nouvelles techniques, il s'engage peu à peu, qu'il soit peint, dessiné ou sculpté sur de nouvelles voies.

Au XXe siècle, le portrait se libère de toute convention et connaît de profondes mutations qui suivent l’évolution des courants artistiques. Les visages sont dissous dans la lumière, colorés de manière arbitraire, déformés, malmenés, voire absents. L'exposition, organisée à partir des seuls portraits des musées du Mans, conjugue plusieurs techniques et différentes catégories de portraits. Le parcours, divisé en six séquences thématiques (portrait d'hommes, de femmes, d'enfants, portraits de groupes, portraits d'artistes et autoportraits, portraits et pouvoir) est jalonné de personnalités ou de figures anonymes, chefs-d'œuvre du genre ou œuvres plus confidentielles sorties pour l'occasion de leur réserve.

"Je souhaiterais en savoir plus sur votre programmation..."


Retrouvez les dates de nos prochains événements dans l'agenda en ligne.

Afficher : L'agenda des musées »

" Je vais visiter le musée avec mes élèves ... "


Nous proposons un livret des activités conduites par le service éducatif des musées pour la saison en cours.

Télécharger : Le livret du service éducatif des musées du Mans »
 
Applicius
Conception/Développement Applicius
Page modifiée le mardi 19 mai 2015
Applicius
© 2002-2007 Ville du Mans et Le Mans Métropole (Tous droits de reproduction réservés)