La barrière des moulins de Gourdaine

Ce dessin est conservé au musée de la Reine-Bérengère, qui rassemble des œuvres d'art et des objets liés à l'histoire de la région du Mans.

Auteur

Né à Niort dans une famille de notables originaires de Montfoucault, en Mayenne, Ludovic Piette réside à Paris dans les années 1850. Il y fréquente les ateliers des peintres Isidore Pils et Thomas Couture.

Ami de Camille Pissarro, avec qui il entretient une longue correspondance, et de ceux que l'on n'appelle pas encore les impressionnistes, Ludovic Piette vient peindre au Mans à plusieurs reprises dans les années 1860.

Attrait

Peu connu du grand public, Piette fut pourtant un paysagiste extrêmement sensible et attachant, dont les œuvres ne peuvent se réduire au côté pittoresque des villes anciennes qui, telles Laval, Pontoise, Dinan et Le Mans, l'ont tant inspiré.

Peu de peintres ont su comme lui traduire l'atmosphère de la vieille cité mancelle, et en particulier le charme un peu mélancolique de ses quartiers vétustes au bord de l'eau.

Caractéristiques

Ludovic Piette laisse plusieurs vues des quais bordant la Sarthe et de l'ancien quartier dit des Tanneries. Un cadrage parfois très resserré et des couleurs sourdes, camaïeux de bruns et gris bleutés reflets d'un talent tout particulier pour la pratique de la gouache, caractérisent ces œuvres très personnelles dans les années 1860.

À ces vues des années 1860 succèdent, quelques années plus tard et sans doute sous l'influence de Pissarro, des œuvres plus lumineuses : telle cette vue de la Barrière des moulins de Gourdaine, animée de personnages, pêcheurs, meuniers ou lavandières aux attitudes empreintes de vérité.

Intérêt

Trois barrières de moulins barraient le cours de la rivière au niveau de la ville du Mans.

  • La barrière d'Enfer,
  • la barrière de Gourdaine,
  • la barrière de Saint-Jean.

La barrière dite des moulins de Gourdaine, constituée de plusieurs moulins reliés entre eux par des passerelles, fut détruite à la fin du XIXe siècle. Les œuvres de Ludovic Piette constituent un témoignage précieux de ces quartiers anciens bordant la Sarthe, modestes et insalubres, disparus avec l'aménagement des quais.

Origine

Ce dessin de 52,5 cm de long par 26,5 cm de haut est issu d'un don effectué par la société des amis des musées du Mans.

Le Mans + proche

Trouver une association

Le Mans + d'informations

Pour en savoir plus sur ce thème

Musée de la Reine-Bérengère

Appeler
02 43 47 38 80
Écrire
CS 40010
72039 Le Mans Cedex 9
Venir
7-13, rue de la Reine-Bérengère, au Mans
du mardi au vendredi, (de 10 h à 12 h 30)* et de 14 h à 18 h, samedi et dimanche, de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 18 h
* uniquement du 1er juin au 30 septembre
Élu(e) délégué(e)
Haut de page