Le trésor de Coëffort

Ces spécimens sont conservés au Carré Plantagenêt, musée d'archéologie et d'histoire du Mans.

Origine

En 1953, un trésor d'objets en argent fut découvert dans l'église Sainte-Jeanne-d'Arc, ancien hôtel-Dieu de Coëffort, au Mans, lors de travaux de restauration.

Il s'agit d'une extraordinaire série de pièces d'orfèvrerie civile médiévale. L'analyse des formes, des techniques, du décor, des inscriptions et des poinçons permet de proposer une datation des différentes pièces échelonnée dans le cours du XIVe siècle.

Description

Les dorures observées sur certains récipients sont caractéristiques de l'orfèvrerie médiévale qui jouait volontiers de l'alternance des couleurs argent et or. L'ensemble se compose comme suit.

  • Un gobelet,
  • un récipient verseur,
  • 16 coupes,
  • 13 cuillères.

Le gobelet, d'une élégante sobriété, est une pièce majeure. Le décor du fond, une vierge à l'enfant, assise sur un banc, encadrée de branchages, fait écho à l'inscription qui se déroule sur la paroi externe.

Le récipient verseur ou "biberon" à couvercle et double paroi pouvait servir à verser un liquide chaud, du vin précieux, ou un condiment liquide.

Attribution

L'étude des poinçons observés sur 18 objets, dont deux cuillères, permet d'attribuer leur réalisation pour partie à des maîtres parisiens, et pour l'autre, très vraisemblablement, à des orfèvres manceaux.

Contexte

L'enfouissement de cette précieuse vaisselle dans la première moitié du XVe siècle pourrait s'expliquer par la crainte des incursions anglaises. Elles menaçaient particulièrement, dans les années 1420‑1425, la maison-Dieu de Coëffort établie dans les faubourgs du Mans.

Le Mans + proche

Trouver une association

Le Mans + d'informations

Pour en savoir plus sur ce thème

Carré Plantagenêt

Appeler
02 43 47 46 45
Écrire
CS 40010
72039 Le Mans Cedex 9
Venir
2, rue Claude-Blondeau, au Mans
du mardi au dimanche, de 10 h à 18 h
Élu(e) délégué(e)
Haut de page