Le patrimoine religieux

Outre la cathédrale Saint-Julien, Le Mans est riche d'un ensemble de monuments religieux de grande valeur. Des visites guidées permettent de découvrir plus particulièrement les églises médiévales.

Notre-Dame de La Couture

Ancienne église abbatiale, cet édifice de style gothique Plantagenêt, a servi de modèle à de nombreuses églises du Maine. Cette église renferme une très belle crypte de l'an 1000 où chaque chapiteau est différent et un riche mobilier avec, entre autres, trois sculptures de Germain Pilon, l'un des plus grands artistes français de la Renaissance.

L’église Notre-Dame de La Couture possède également le premier vitrail "archéologique" de l'histoire de l'art. Au XIXe siècle, il a été composé dans l'esprit des verriers médiévaux. Il marque et symbolise le renouveau mondial de cet art dont Le Mans a été l'un des centres les plus importants au XIXe siècle.

Vous pouvez localiser l'église Notre-Dame de La Couture sur une carte.

Hôtel-Dieu de Coëffort

Actuelle église Sainte-Jeanne-d'Arc, l'hôtel-Dieu de Coëffort a été bâti, à la fin du XIIe siècle, par Henry II Plantagenêt, roi d'Angleterre et comte du Maine pour accueillir des malades. Coëffort  signifie "réconfort".

Au XVIe siècle, les malades sont transférés et la salle transformée en église. À la Révolution, les religieux sont expulsés et le mobilier vendu. Sous l'Empire, un quartier de cavalerie occupe les lieux. L'église sert d'écurie et de chambrée jusqu'en 1949. Cédée à la Ville du Mans, elle est mise à la disposition du diocèse.

Un important programme de restauration a permis de remettre les voûtes en état. L'hôtel-Dieu abrite un bel ensemble de peintures murales du XIIe siècle. Son célèbre trésor, découvert en 1953, est constitué de superbes pièces d'orfèvreries civiles. Il est présenté au Carré Plantagenêt, musée d'archéologie et d'histoire.

Vous pouvez localiser l'hôtel-Dieu de Coëffort sur une carte.

Notre-Dame du Pré

Construite primitivement au Ve siècle sur l'emplacement de la tombe de saint-Julien, l'église de l'ancienne abbaye Saint-Julien a été rebâtie aux XIe et XIIe siècles. Par la pureté de son style, les sculptures de ses chapiteaux et l'intimité de sa crypte, cet édifice reste le plus beau monument roman du Maine.

Les années 1950 renforcent la puissance mystique de ces lieux avec la création par Marc Ingrand, l'un des plus grands créateurs verriers français du XXe siècle, d'un ensemble exceptionnel de vitraux.

Un jardin d'inspiration médiévale entoure l'église. Toutes les plantes qui le composent étaient utilisées dans la pharmacopée ancienne.

Vous pourrez trouver des informations pratiques sur le site de la paroisse. Nous vous proposons aussi de localiser l'église Notre-Dame du Pré sur une carte.

Église Saint-Benoît

La silhouette de l'église Saint-Benoît, avec sa tour haute de quatre mètres, se distingue au pied de la butte de la Cité Plantagenêt.

En partie Renaissance, pour ce qui est de son chevet et du transept, elle a été reprise, dans les toutes premières années du XXe siècle, dans un style néo-Renaissance très élégant par l'architecte Pascal Vérité.

L'église Saint-Benoît renferme de nombreuses œuvres d'art, dont des sculptures en terre cuite du XVIe siècle et des peintures de Lionel Roger du XXe siècle.

Vous pouvez localiser l'église Saint-Benoît sur une carte.

Église de la Visitation

Après les guerres de Religions, auxquelles met fin l'édit de Nantes en 1598, l'église catholique se réforme. De nouveaux ordres religieux se donnent pour mission de réévangéliser la société. Dans ce contexte est fondé l'ordre de la Visitation. Au Mans, un monastère est fondé en 1634 par la comtesse de la Ferrière, de la famille de Tessé.

Le couvent et son église ont été conçus par une religieuse de la Visitation, la sœur Anne-Victoire Pillon. Elle y fait montre d'un talent hors du commun, et pour l'église, privilégie un style rococo, tout de grâce et de raffinement, rarement employé dans l'architecture française.

L'entrée est monumentalisée par un avant-corps dont quatre majestueuses colonnes corinthiennes annoncent le décor de l'intérieur de l'église.

Vous pouvez localiser l'église de la Visitation sur une carte.

Chapelle de l'Oratoire

Reconstruite après la fin de la guerre de Cent Ans, l'église paroissiale de Saint-Ouen-des Fossés est jugée vétuste et trop petite pour accueillir paroissiens et élèves du nouveau collège de l'Oratoire. La nouvelle église est construite entre 1675 et 1683. Elle devient chapelle après la disparition de la paroisse Saint-Ouen de Fossés à la révolution.

Seul édifice religieux du XVIIe siècle conservé au Mans, la simplicité classique de son architecture est en contraste avec la richesse de son décor intérieur, qui tend vers une profusion baroque.

De nombreux artistes reconnus habitaient la paroisse de Saint-Ouen des Fossés au moment du chantier de la nouvelle église. Ils ont contribué à la réalisation de ce décor et de ce mobilier très théâtraux.

Vous pouvez localiser la chapelle de l'Oratoire sur une carte.

 

 

Le Mans + proche

Trouver une association

Le Mans + d'informations

Pour en savoir plus sur ce thème

Service Tourisme et Patrimoine

Appeler
02 43 47 40 30
Écrire
CS 40010
72039 Le Mans Cedex 9
Venir
Maison du Pilier-rouge, 41-43, Grande-rue, au Mans
du lundi au vendredi, de 10 h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h 30* et le samedi, de 14 h 30 à 18 h
* jusqu'à 18 h et le dimanche de 14 h 30 à 18 h, du 1er avril au 30 septembre
Élu(e) délégué(e)
Haut de page