Karaté : les Jeux olympiques se préparent au Samouraï 2000

Une dizaine d’équipes nationales sont actuellement regroupées au Mans pour préparer les dernières épreuves préolympiques.

© Ville du Mans

Un athlète kazakh qui conduit l’échauffement de karatékas venus du Bénin, du Brésil, de Biélorussie, d’Iran, d’Australie, d’Italie, de Belgique… La scène est inédite et se déroule, vendredi après-midi, sur les tatamis du dojo Alice-Milliat. « Les meilleurs de chaque pays sont là. Vous avez parmi ces athlètes de futurs champions olympiques », se réjouit Didier Moreau, directeur technique du Samouraï 2000.

Le club manceau accueille, jusqu’à mercredi, une soixantaine de combattants préparant l’Open de Paris, du week-end prochain. L’élite mondiale du karaté en choisissant les installations du club manceau valide le professionnalisme de la structure. « Nous sommes une association qui obtient des résultats au niveau mondial », détaille Didier Moreau. « Que l’Iran, première nation mondiale, décide de venir se préparer chez nous est valorisant ».

Pendant une dizaine de jours, les athlètes, parfois adversaires directs, ont partagé un entraînement quotidien en commun. Chacun pouvant ensuite s’isoler pour travailler à l’abri des regards indiscrets. « Nos installations modulables permettent de proposer des entraînements à la carte. Plusieurs entraîneurs nous ont indiqué que nous avions l’un des dojos les mieux pensés au monde », confirme Didier Moreau qui lui aussi était à l’œuvre auprès de Leïla Heurtault et Dnylson Jacquet

Les deux pensionnaires du Samouraï 2000 sont désormais totalement revenus dans la course à la qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo. « On retrouve la très grande Leïla. Elle a totalement récupéré de sa blessure. Il lui faut maintenant gagner, prendre un maximum de points. À commencer par ce week-end à l’Open de Paris », explique son coach. Il restera ensuite trois rendez-vous cruciaux avant l’annonce de la liste des qualifiés le 6 avril prochain.

Dnylson Jacquet garde lui aussi une vraie chance d’arracher son ticket. « Il a un potentiel énorme. Il va falloir faire des exploits à toutes les épreuves. Il en est capable », martèle Didier Moreau.

Une partie du rêve olympique se joue actuellement au Mans.

Consulter toutes les actualités