Une charte pour l'égalité et contre les discriminations

La Ville a signé une charte avec le Collectif Tout SEXplique pour lutter contre les discriminations sexistes et sexuelles autour de 10 axes majeurs.

© Ville du Mans.

Membre du collectif ToutSEXplique72, la ville du Mans s'engage en faveur de l’égalité et dans la lutte contre toutes les discriminations sexistes et sexuelles. Dans cette optique, elle  a signé lundi 16 décembre, la charte pour l'égalité et contre les discriminations, avec les membres de l’association.  

« D’avril à septembre 2019, les membres du « groupe du 8 mars » du Collectif Tout SEXplique72 ont amorcé un travail partenarial autour de la rédaction d’une charte commune qui a eu pour vocation de définir 10 axes regroupant 30 engagements entre les 21 signataires de la charte », relate Sébastien Vallée, conseiller au Planning familial. « Cette charte permet par exemple d’accompagner et de loger en urgence un jeune entre 18 et 30 ans rejeté par sa famille et qui se retrouve sans hébergement ».

 

 

Quels sont ces 10 axes ?

1- Être une municipalité exemplaire sur la prévention, le suivi et l’accompagnement.

2- Accompagner les victimes et faciliter l’accès aux droits pour mieux connaître, comprendre la loi.

3- Permettre la mutualisation des différents acteurs du secteur économique sur les questions de l’égalité et de lutte contre les discriminations.

4- Développer la prévention et la formation à l’égalité de la petite enfance à l’âge adulte.

5- Protéger et assurer un accueil bienveillant des personnes LGBTQI+ sur la ville du Mans.

6- Mettre en place une dynamique mancelle en cohérence avec les dynamiques nationales, régionale et départementales.

7- Communiquer sur l’égalité et la lutte contre les discriminations.

8- Valoriser et promouvoir les actions des structures du Collectif Tout SEXplique72.

9- Accompagner et suivre les auteurs-trices de violences.

10- Soutenir les initiatives citoyennes pour favoriser la parole et le pouvoir d’agir par l’expression de tous-toutes.

 

« Pour éviter les sentiments d’injustice et d’humiliation liés aux violences et discriminations, il est indispensable de se rassembler pour travailler sur la prévention et l’éducation », souligne Stéphane Le Foll, maire du Mans. « Il faut aussi se donner des outils pour accueillir et aider ceux qui ont besoin d’être protégé ».