Plein Champ pose un nouveau regard sur la ville

Cet été, l’art s’empare de toute la ville. Plein Champ propose une (re)découverte de la cité à travers des parcours artistiques divers.

Les projections de Philippe Echaroux surprennent le visiteur tout au long de son parcours dans la Cité Plantagenêt.
© Ville du Mans

Street-art, œuvres monumentales, projections numériques… L’art s’invite cet été dans les rues, les jardins et sur les murs de la ville. « Avec Plein Champ, nous avons cherché à créer des moments où l’art va directement à la rencontre de nos concitoyens. On veut proposer des œuvres partout dans la ville et notamment dans les parcs », explique le maire du Mans Stéphane Le Foll.

Plein Champ est une invitation à redécouvrir la ville en la parcourant à la recherche d’œuvres inédites. Parmi ces propositions, 17 fresques de street-art réalisées au Gué-de-Maulny, du 5 au 7 juillet, et disséminées aux quatre coins de la ville. 

Des œuvres monumentales dont les Architxtures de Johann Le Guillerm sont également récemment apparues dans le paysage.

Enfin, la Nuit des chimères, revisitée par Philippe Echaroux incite désormais le visiteur à partir à la quête d’une quinzaine de portraits d’habitants projetés sur les pierres et les arbres de la Cité Plantagenêt. « Des portraits fixes qui s’inscrivent dans la matière de la ville », comme le résume Martine, l’une des figures du projet. Des merveilles cachées à débusquer au cours d’une balade pleine de surprises et d’humanité qui donne une dimension nouvelle aux nuits mancelles.

Des parcours à découvrir jusqu’au 15 septembre.