Le Mans en pôle dans la course à l’hydrogène

Les 24 Heures du Mans proposeront une catégorie hydrogène lors de l’édition 2024. Nom de code du projet : Mission H24.

© Ville du Mans

Lancée en septembre dernier par GreenGT, en collaboration avec l’Automobile club de l’ouest (ACO), la Mission H24 a pour objectif la création d’une catégorie dédiée aux voitures à propulsion à hydrogène pour l’édition 2024 des 24 Heures du Mans.

« Notre objectif est d’entrer en compétition sur circuit cette année », expliquait en mars dernier Christophe Ricard, lors des Assises de l’Automobile organisées sur le circuit Bugatti. Le président de GreenGT présentait son prototype pour la première fois au Mans. « La barre est assez haute, nous allons nous comparer au top du top en course d’endurance. »

Le constructeur annonçait d’ailleurs des performances impressionnantes. Une puissance totale de 653 chevaux, le 0 à 100 km/h en 3,4 secondes et une autonomie annoncée égale aux moteurs thermiques. Le tout en ne rejetant que de la vapeur d’eau !

Fidèle à son histoire, le circuit des 24 Heures du Mans confirme, à nouveau, sa vocation de laboratoire. Après le turbo, le double embrayage ou encore les technologies hybrides, Le Mans accélère le développement et le transfert de l’électrique à l’hydrogène vers les véhicules de série.